Passer au contenu principal
BLOG

Un tweet pourrait-il renverser la tendance en matière de reporting ESG ?

Reporting SEC
Durabilité
Le tweet d'Apple sur les informations ESG qui a agité toutes les entreprises
4 min read
AUTHOR:
Steve Soter
Senior Director of Product Marketing
Published: 16 April 2021
Last Updated: 5 May 2021

Dans le domaine des questions concernant l'environnement, le social et la gouvernance (ESG), une photo cette semaine vaut davantage que bien des mots.

Cette semaine, la vice-présidente d'Apple, Lisa Jackson, a tweeté une photo d'une déclaration d'Arvin Ganesan, Directeur mondial de la politique environnementale et énergétique pour Apple, dans laquelle il demande à la Securities and Exchange Commission (SEC) d'imposer aux sociétés de publier des informations sur les émissions directes et indirectes et de les faire auditer par un tiers.

«La publication d'informations est un outil important dans la lutte contre le changement climatique », a-t-il déclaré. Michael Regan, administrateur de l'Environmental Protection Agency (EPA), figurait parmi les personnes ayant « liké» le tweet. 

Les membres du personnel de la SEC évaluent actuellement les règles applicables à la publication d'informations liées au changement climatique car les investisseurs sont de plus en plus demandeurs ; et l'Envoyé spécial du Président américain pour le climat, John Kerry, a laissé entendre cette semaine que le Président Biden prévoyait de publier bientôt un décret imposant la publication d'informations. En parallèle, le Règlement sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers (SFDR) exige des acteurs et conseillers sur les marchés financiers qu'ils publient les facteurs ESG dans les recommandations en matière d'investissement. Cela devrait inciter à investir davantage dans des entreprises durables et contribuer à modifier le comportement des entreprises. 

Même sans tweet, avec le profil en constante évolution des publications ESG, l'audit de ces données s'annonce proche.

La question du caractère nécessaire de ces publications obligatoires pourrait être débattue compte tenu du fait que les marchés récompensent déjà les sociétés qui procèdent à des déclarations volontaires. Cependant, le soutien des dirigeants d'Apple en faveur de l'obligation de publication me rappelle un peu les années 1970. À cette époque, les sociétés jetaient un regard en coin sur le Financial Accounting Standards Board qui venait d'être créé. Mais c'est alors que le président de GE, Reginald Jones, a encouragé les entreprises à apporter leur soutien ; et le FASB est toujours très actif aujourd'hui. Le tweet de Lisa Jackson pourrait-il convaincre davantage d'entreprises de procéder à des déclarations ESG ?

Un double-pas pour Apple

Pour Apple, soutenir la publication d'informations sur les émissions semble s'apparenter à un double-pas facile mais la société se place en position de « tir ».La société publie des informations sur ses émissions de gaz à effet de serre depuis des années et le tweet ne fait qu'exercer davantage de pression sur les concurrents pour les inciter à faire de même.

Mandi McReynolds, Directrice senior des questions environnementales, sociales et de gouvernance chez Workiva, a déclaré que nous allions voir de plus en plus de cadres dirigeants parler publiquement de questions ayant des impacts sur les  humains et sur la planète. 

« Alors que la confiance des consommateurs se dégrade, vous allez voir des personnes se tourner vers les entreprises pour qu'elles représentent la voix de la raison et prennent position », a-t-elle indiqué. « Pour que les entreprises puissent prendre position, il faut que les informations qu'elles publient soient étayées par des données authentiques et un reporting valable ».

Il reste à déterminer à quoi ressemblera la publication d'informations liées au changement climatique : 

  • Si les organismes de réglementation suivent les suggestions des dirigeants d'Apple, qui remplira les conditions pour être un auditeur tiers crédible chargé de la vérification des déclarations ?

  • Comment les règlements sur la publication d'informations concernant le climat vont-ils évoluer au fil du temps ?

  • Les publications seront-elles  lisibles par machine, avec le balisage XBRL® par exemple ?

Si l'appel des dirigeants d'Apple en faveur d'une obligation de publication est significatif, il n'est pas unique. La société BlackRock a quant à elle fait part aux entreprises en début d'année de ce qu'elles veulent voir, notamment sur la façon dont les modèles commerciaux des entreprises s'intègrent dans un monde qui s'efforce d'atteindre l'objectif de zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050. Et les cabinets d'expertise comptable ne seront certainement pas déçus d'avoir une nouvelle raison d'engager leurs clients sur un travail plus important en matière d'attestation et d'assurance. 

Ce qui attend les équipes chargées du reporting

Étant donné qu'il est pratiquement certain que les entreprises publiques américaines seront soumises à une obligation ESG, les équipes chargées de la communication des informations à la SEC devront disposer d'une plateforme collaborative et flexible qui permette aux contributeurs disposant de données ESG et de données financières de travailler ensemble sur les publications au fur et à mesure de leur évolution et de communiquer des données cohérentes aux investisseurs et aux organismes de réglementation du monde entier qui pourront être à la recherche de différentes variantes d'informations ESG, lesquelles seront dans le même temps prêtes à être examinées à des fins d'audit. 

Indépendamment de ce qu'elles imposeront en définitive, les normes pourraient :

  • aider les investisseurs à comparer les entreprises de manière plus fiable ;

  • influencer les dépenses de l'entreprise face à la gestion des risques climatiques ;

  • inciter à une réaffectation des capitaux, les investisseurs prenant en compte les risques à long terme liés au climat, comme l'a déclaré John Kerry.

Même si toutes les entreprises ne publient pas d'informations ESG ou d'informations sur le climat aujourd'hui, il existe des raisons convaincantes de le faire : attraction d'investisseurs, gestion plus efficace des risques émergents, réduction potentielle des coûts d'emprunt, etc. 

« Les analystes, les agences de notation et les parties prenantes ne recherchent pas la perfection ; ils sont davantage intéressés par vos avancées », a déclaré Mandi. « Ils veulent connaître l'histoire qui se cache derrière : votre positionnement aujourd'hui, votre situation de départ et votre ambition pour l'avenir ».

Attendons de voir si d'autres entreprises font part de leurs propres idées sur la publication d'informations concernant le climat. 

XBRL® is a trademark of XBRL International, Inc. All rights reserved. The XBRL® standards are open and freely licensed by way of the XBRL International License Agreement.

À propos de l’auteur
Steve Soter

Senior Director of Product Marketing

Steve est directeur principal du marketing produits et responsable du secteur de la comptabilité chez Workiva. Il a auparavant occupé plusieurs postes à responsabilité dans le domaine de la comptabilité, notamment ceux de vice-président et de contrôleur chez Backcountry.com, une société de capital privé qui vend en ligne des produits de plein air, et en tant que directeur du reporting SEC pour Overstock.com (NASDAQ : OSTK), un détaillant en ligne de biens ménagers adepte de la blockchain, avec un chiffre d’affaires de 2 milliards de dollars. Son expérience comprend de multiples acquisitions, des émissions d’obligations, une introduction en bourse et la première émission d’actions et d’obligations numériques au monde (par Overstock). Steve est conseiller exécutif du SEC Professionals Group et ancien membre du comité américain sur la qualité des données XBRL. Il a débuté sa carrière en tant qu’auditeur en comptabilité publique, a obtenu un diplôme de comptabilité à l’Université de l’Arizona, avec mention très bien. Steve est également titulaire d’un master en comptabilité et systèmes d’information de l’Université d’État de l’Arizona.

L’inscription en ligne n’est pas disponible pour le moment.

Veuillez envoyer un e-mail à events@workiva pour vous inscrire à cet événement.

Nos formulaires sont temporairement indisponibles.

Veuillez nous contacter à l’adresse suivante : info@workiva.com

Nos formulaires sont temporairement indisponibles.

Veuillez nous contacter à l’adresse suivante : info@workiva.com

Merci

Un membre de l'équipe Workiva vous contactera prochainement.

Merci de votre inscription

Vous allez recevoir un e-mail de confirmation.

Merci

Vous êtes maintenant abonné au blog.

Merci

Vos préférences ont été mises à jour.